Note utilisateur: 0 / 5

Etoiles inactivesEtoiles inactivesEtoiles inactivesEtoiles inactivesEtoiles inactives
 

  • Le Champignon

La rouille noire est une espèce de champignon pouvant détruire des récoltes entières de blé. En 1999, une mutation de cette espèce est découverte en Ouganda, l’Ug99 (ou Uganda 1999).

Récemment quatre nouvelles mutations de cette maladie ont été identifiées en Afrique du Sud. Les conclusions d’une étude universitaire présentée lors de la 8ème conférence internationale du blé se déroulant à Saint Pétersbourg, en Russie, le 26 mai 2010, révèlent que ces souches mutantes compromettraient les cultures mondiales du blé et la sécurité alimentaire du monde. En effet, elles pourraient rapidement atteindre d’autres continents. L’Ug99 se répand par le vent, faisant tomber les plants sur les récoltes. Le champignon se fixe ainsi dans la tige. Il réduit alors le rendement de la plante et peut même entraîner sa mort.

  • Les risques

A l’époque de la découverte de la 1ère mutation, des chercheurs ont également repéré une cinquantaine de gènes protégeant le blé de cette maladie. Cependant, l’apparition de ces mutations remet en question la résistance du blé et la sécurité alimentaire de la planète.

Les pays producteurs de blé en Afrique n’ont pas, pour la plupart, les moyens d’acheter des fongicides (pesticides permettant de détruire des champignons parasites). Les gènes donnant des blés résistants se révèlent être la seule protection des récoltes face au champignon.

Le champignon s’est déjà propagé en Ethiopie, au Soudan, au Yémen, en Iran et au Kenya, ce qui a provoqué en 2007 la perte d’environ 80% des récoltes. Le Pakistan et l’Inde n’ont pas encore été touchés, néanmoins l’International Maize Improvement Centre signale que l’Asie du Sud est menacée par la rapide propagation du champignon. Les risques sont importants puisque cette région est la plus peuplée au monde et le blé est nécessaire à sa survie.

De plus, les conséquences toucheraient également l’économie : « Alors que nous traversons une crise alimentaire mondiale, il est impératif de contenir cette maladie qui pourrait provoquer une flambée des prix du blé » précise le Dr Solh directeur général d’ICARDA (International Center for Agricultural Research in the Dry Areas, c’est-à-dire le Centre International de Recherche Agricole dans les Régions Sèches).

  • Quelques chiffres

L’Asie du Sud produit 20% du blé dans le monde.

Le blé représente 30% de la production céréalière du monde.

Le blé constitue 20% de la ration alimentaire consommée chaque jour par la population mondiale.

« 80% des variétés de blé commercialisées dans le monde sont vulnérables à l’Ug99 » selon le directeur général d’ICARDA.

En 1950, 40% des récoltes de blé du printemps avaient été détruite en Amérique du Nord par la rouille noire.